FAQS

Examinons d'abord dans la Bible (Tenakh), de « qui » il est question lorsqu’il est parlé  du Fils de Dieu.

 

Les proverbes de Salomon parlent du Fils de Dieu.

 

Proverbes 30: 4

Qui est monté aux cieux, et qui en est descendu? Qui a recueilli le vent dans ses mains? Qui a serré les eaux dans son vêtement? Qui a fait paraître les extrémités de la terre? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils?

 

Il est clair que la première partie du verset parle de Dieu le Créateur. La dernière partie du verset pose une question très intéressante, « et quel est le nom de son fils, Le sais-tu? »

 

Etait-ce Dieu ou Moïse qui a recueilli le vent dans ses mains, serré les eaux dans son vêtement et fait  paraître toutes les extrémités de la terre ? Rachi (Rabbeinu Shlomo Yitzhaki) commente que ce verset se réfère à Moïse. Serait-ce que Rachi tentait de cacher l'identité du fils de Dieu ?

 

D’après le Proverbe 30 nous pouvons conclure ce qui suit :

·         Dieu le Créateur a un Fils

 

Israël est appelé le fils premier-né de Dieu

« … Ainsi parle l'Éternel: Israël est mon fils, mon premier-né. »  Exode 4:22

 

Les enfants d'Israël sont appelés  les fils de Dieu

 « … on leur dira: Fils du Dieu vivant! » Osée 1:10

 

Salomon est appelé le fils de Dieu

«  Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. » 2 Samuel 7:14

«… car je l'ai choisi pour mon fils, et je serai pour lui un père. » 1 Chroniques 28:6

 

Toutefois, le Messie est appelé le Fils unique de Dieu.

 

Dans le Psaumes 2, le Fils de Dieu est appelé le Messie. Nous allons voir dans les versets suivants, le caractère et le statut du Fils de Dieu.

 

 

Psaumes 2

 

1. Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples?

2 Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l'Éternel et contre son oint? (מְשִׁיחוֹ)

3 Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes! –

4 Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d'eux.

5 Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur:

6 C'est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte!

7 Je publierai le décret; L'Éternel m'a dit: Tu es mon fils! (בְּנִי אַתָּה) ;  Je t'ai engendré aujourd'hui.

8 Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Les extrémités de la terre pour possession;

9 Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase d'un potier.

10 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse! Juges de la terre, recevez instruction!

11 Servez l'Éternel avec crainte, Et réjouissez-vous avec tremblement.

12 Baisez le fils, (נַשְּׁקוּ-בַר) de peur qu'il ne s'irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui!

 

Ce Psaume commence avec Dieu et son Messie, à qui les dirigeants du monde ont tendance à s'opposer. Dieu dans les cieux se rit de ceux qui tentent de contester leur autorité. Le Messie sera un Roi qui régnera sur les nations. Dieu annonce le décret que le Messie est Son Fils unique. L’ordre est donné aux nations de la terre de se soumettre à la règle de Dieu et de son Messie. Dans ce Psaume, ceux qui placent leur confiance dans le fils de Dieu, le Messie, seront bénis, mais ceux qui le refusent périront.

 

Pendant des siècles, les sages juifs ont reconnu que ce passage est messianique. Cependant, il a été dit récemment que ce passage faisait référence au roi David, peut-être pour masquer l'identité claire du Messie. Dans la Bible (Tenakh), le Roi David n’a jamais été appelé le fils de Dieu. Ce passage demande la foi et la soumission au Fils de Dieu ou  implique la conséquence de périr ; et cela ne pouvait pas se référer au Roi David puisqu'il n'avait jamais eu cette autorité. Par ailleurs, les nations  ne sont pas données au roi David comme un héritage, mais elles sont en fait données au Messie, le Fils de Dieu.

 

D’après le Psaume 2, nous pouvons conclure ce qui suit:

·         Le Messie est appelé le Fils unique de Dieu,

·         Il sera le Roi dans Jérusalem,

·         Les païens (gentils) seront Son héritage,

·         Il aura l’autorité absolue,

·         Ceux qui ont mis leur foi dans le fils de Dieu seront bénis, mais ceux qui le refusent périront.

 

 

Le septième verset de ce Psaume dit :

 

7. je publierai le décret : L'Éternel m'a dit: Tu es mon fils!  Je t'ai engendré aujourd'hui.

 

Ce verset correspond à la prophétie d'Esaïe, qui parle d'un fils qui sera né et appelé « Dieu Puissant ».

 

Ésaïe 9:6-7

Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller (פֶּלֶא יוֹעֵץ),, Dieu puissant(אֵל גִּבּוֹר), Père éternel (אֲבִי-עַד), Prince de la paix (שַׂר-שָׁלוֹם).

 Donner à l'empire de l'accroissement, Et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, L'affermir et le soutenir par le droit et par la justice, Dès maintenant et à toujours: Voilà ce que fera le zèle de l'Éternel des armées.

   Le mot hébreu « EL » dans le livre d'Esaïe se réfère toujours à « Dieu ». « El Gibor » est le Dieu Puissant. Par exemple: " "le reste reviendra, même le reste de Jacob, au Dieu puissant

( אֵל גִּבּוֹר ). "  Esaïe 10:21

 

Cette prophétie nous dit clairement qu'un enfant va naître et s'appellera « Dieu Puissant ».

 

Ce passage est clairement Messianique puisqu’ il parle d'un Royaume éternel de Paix. Le Messie sera à la fois un fils humain qui va naître, et qui sera appelé aussi «Conseiller Magnifique »,       « Dieu Puissant », "Père éternel" et « Prince de la Paix ». Ce fils sera assis sur le trône de David et règnera sur le monde dans une paix éternelle.

 

Certains commentateurs  s’opposent à ce passage clairement messianique et relèguent ces titres au roi  Ezéchias au lieu justement de les attribuer au Messie. Le roi Ezéchias lui-même s’est soumis au roi d'Assyrie et il a retiré l’or du temple afin de payer ce qu’il lui imposait (voir II Rois 18). Comment pourrait-il être légitimement celui qui est supposé représenter chacun de ces titres Divins ?

 

D’après Esaïe chapitre 9, nous pouvons conclure ce qui suit:

·         Un enfant humain va naître ,

·         Ce fils humain s'appellera: "Dieu puissant", "Père éternel", « Prince de la paix »,

·         Il s'assiéra sur le trône de David,

·         Il apportera un royaume éternel de paix.

 

 

Dans le Psaume 2, en Ésaïe 9 et dans le Proverbe 30 nous avons vu ce qui suit :

·         Le Messie est appelé Fils de Dieu,

·         Il sera à la fois humain et divin: né comme un enfant humain, et pourtant il sera le Fils unique et éternel de Dieu,

·         Cet enfant sera appelé: "Dieu puissant","Père éternel", « Prince de la paix »,

·         Il sera assis sur le trône de David comme roi de Jérusalem,

·         Il apportera un Royaume éternel de la paix,

·         Les païens (gentils) seront son héritage,

·         Il aura l’autorité absolue,

·         Ceux qui auront mis leur foi dans le Fils de Dieu seront bénis, et ceux qui ne l’auront  pas fait périront.

 

Ces passages parlent de la première et de la seconde venue du Messie. Il va naître comme un homme :  « un fils donné », dans sa première venue. À son second avènement, il établira un Royaume de paix éternelle et aura une autorité absolue.

 

Zacharie 12 parle du second avènement du Messie, quand Il vient pour gouverner et règner.

 

« En ce jour-là, Je m'efforcerai de détruire toutes les nations Qui viendront contre Jérusalem.

Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.»

 

Jésus de Nazareth a été transpercé sur la Croix à Jérusalem en 32 AD, et il reviendra bientôt pour défendre Jérusalem. Si on lit le Nouveau Testament avec un cœur ouvert, il est clair que Jésus a parfaitement accompli ces prophéties et beaucoup d'autres.

 

Jean  3:16-21

            " Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.

Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;

Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu.»

 

.